Monaco : une histoire

16 juillet 2021

Les premières traces de vie à Monaco remontent à 300 000 ans avant Jésus-Christ. Des milliers d’années durant, la situation idéale du rocher attire de nombreuses peuplades : les Ligures, les Phéniciens, les Grecs et les Romains…

Monaco est restée sous domination romaine jusqu’à la chute de l’empire romain d’Occident au Ve siècle. L’endroit est ensuite occupé par les Sarrasins puis certaines tribus barbares jusqu’au XIIe siècle où la souveraineté de Monaco est concédée à la ville de Gênes en Italie. C’est ici que débute l’histoire de la famille Grimaldi à Monaco. Le 8 juillet 1297 exactement lorsque François Grimaldi s’empare de la forteresse en étant déguisé en moine. On retrouve trace de cette événement sur le blason de la principauté avec les deux moines qui tiennent une épée. La famille Grimaldi règne sur Monaco depuis cette période hormis lors du rattachement à la France entre 1793 et 1814. Monaco y est alors renommée Fort Hercule en rappel du culte d’Heracles qui a toujours été prépondérant sur le Rocher depuis l’antiquité.

En 1861, le prince de Monaco renonce aux villes de Roquebrune et Menton en les laissant à la France. En contrepartie de cette perte de territoire, Monaco devient indépendante et doit trouver des moyens de financement pour faire éclore son économie. L’accent est mis sur les jeux d’argent et de hasard avec le monopole accordé pour 50 ans à François Blanc, homme d’affaires et promoteur immobilier, pour gérer et faire fructifier cette nouvelle activité. Le nouveau directeur de la Société des Bains de Mer coordonne la construction du premier casino de la principauté sur la colline des Spélugues dès 1864 auquel viendront s’ajouter l’Hôtel de Paris et le Café Divan dès 1865 et 1866. Ce quartier de luxe est bientôt renommé Monte-Carlo et devient alors un pôle d’attraction pour toute l’aristocratie européenne et russe qui se prend d’amour pour la Côte d’Azur à la même époque.

Pour Monaco le XXe siècle est celui des événements culturels et sportifs avec notamment les créations du musée d’anthropologie, de l’institut océanographique, du musée océanographique, l’organisation du premier rallye automobile de Monte-Carlo en 1911, le premier Grand prix automobile de Monaco en 1929 qui deviendra le Grand Prix de F1 que nous connaissons, l’ouverture du jardin exotique en 1933, la création du stade Louis II en 1939, les premières émissions de radio, le festival international de télévision en 1961, le festival international du cirque en 1974.

Le Prince Rainier III devient souverain en 1949. Avec sa femme, la Princesse Grace, ils attachent beaucoup d’importance à faire de Monaco une principauté à nulle autre pareille et qui rayonne dans le monde pour son amour des arts, du sport et de la culture. Depuis 2005, son fils Albert, perpétue cette vision.

En cliquant sur "J'accepte", vous autorisez l'utilisation de cookies afin de vous assurer une experience optimale sur ce site.

En savoir plus J'accepte